For the moment cyberdodo.com website is in beta version. The new HTML5 version will be completed as soon as possible.

Au sujet d’INTERPOL

Le travail de police sur le terrain

Vues : 8252

Ajouter aux favoris

Évaluation :

Malgré les idées très répandues qui circulent sur INTERPOL, nous n'avons pas d'agents secrets qui voyagent incognito tout autour du monde comme James Bond ! En revanche, nous aidons les services de police à mener des enquêtes et des opérations importantes, parfois très dangereuses.

Nous pouvons envoyer des équipes spécialisées n'importe où dans le monde pour aider les pays où a eu lieu une catastrophe. Les équipes de ce type, avec leurs compétences pointues, apportent une assistance aux polices locales au lendemain d'événements tels qu'une saisie de drogue ou un attentat à la bombe. D'autres équipes peuvent aider à planifier et à faciliter la mise en place des dispositifs de sécurité lors de grandes manifestations comme les Jeux olympiques.

Nous passons aussi beaucoup de temps à former les policiers du monde entier, afin de les familiariser avec les toutes dernières technologies, méthodes et pratiques.

Pour aider la police à vérifier rapidement si une personne est recherchée, ou si un passeport ou un véhicule a été volé, INTERPOL gère plusieurs bases de données dans lesquelles sont stockées des informations sur des malfaiteurs et des activités illégales. Ces bases de données contiennent des informations communiquées par les services de police de nombreux pays.
 

INTERPOLDes communications à la pointe de la technologie.

De nombreuses activités illégales touchent plusieurs pays à la fois par exemple, certains trafiquants de drogue envoient leur marchandise d'Amérique du Sud en Europe en passant par l'Afrique. Il est donc important que les services de police du monde entier communiquent entre eux pour que ces malfaiteurs puissent être arrêtés. Pour cela, ils doivent avoir accès à des systèmes et à des informations qu'ils mettent en commun.

Les 187 pays membres d'INTERPOL sont tous reliés au réseau mondial de communication policière de l'organisation, qui s'appelle I-24/7. Il s'agit d'un système de télécommunication à la pointe de la technologie qui permet aux policiers d'envoyer des messages et des renseignements top secret en toute sécurité, ainsi que de vérifier des informations dans nos bases de données.

Pour donner un exemple concret, la police de Monaco, qui avait relevé des empreintes digitales sur une scène de crime, a lancé une recherche dans la base de données d'INTERPOL sur les empreintes, a découvert l'identité du malfaiteur et le fait qu'il était associé à des infractions commises en Serbie, et qu'en plus, il était recherché par les polices de cinq autres pays d'Europe.

INTERPOL a ensuite publié à l'encontre de cet individu une notice rouge, c'est-à-dire un avis de recherche internationale, qui demande à tous les pays membres de retrouver la personne concernée en vue de son arrestation.

Pour lire le message de notre Secrétaire Général, Ronald K. Noble, cliquer ici.

Bookmark and Share