For the moment cyberdodo.com website is in beta version. The new HTML5 version will be completed as soon as possible.

Les plantes médicinales (1-33)

Vues : 12335

Ajouter aux favoris

Évaluation :

Pourquoi les plantes sont-elles à l'origine de la plupart des médicaments ?

On retrouve dans les plus anciennes civilisations l'usage de plantes pour soigner ou soulager certains maux. Ces méthodes ancestrales existent toujours dans la plupart des pays. Près de la moitié des médicaments que nous connaissons ont une origine végétale si bien que l'on peut dire que partout dans le monde les plantes sont à la base de la plupart des traitements.

Les plantes sont à l'origine de la photosynthèse, à savoir qu'elles absorbent du gaz carbonique (CO2 dangereux pour l'homme mais indispensable pour elles), de l'eau, des substances minérales du sol et de la lumière pour produire de l'oxygène. Cela ne s'arrête pas là, elles fabriquent également ce qu'on nomme communément des acides gras et aminés et du sucre : trois composants que l'on appelle aussi des métabolites primaires ainsi que des métabolites dits spécialisés (Flavonoïdes, saponines, alcoloïdes..) qui ont des propriétés curatives (Du latin curare qui signifie soigner).

Le terme de « propriétés curatives » est ici employé et non pas « vertus curatives », bien que depuis l'antiquité, selon les croyances et les époques, ce type de soins ait souvent pu avoir une consonance magique. Une plante médicinale est donc une plante dont l'une des parties peut être utilisée pour soigner (Racine, feuille, fleur ).

Leur usage doit être entouré de précautions, et leur préparation réservée à des spécialistes comme des pharmaciens, herboristes et autres experts, selon le nom qui leur est donné en fonction des pays et des cultures.

Dans les pays occidentaux, seule une fraction des plantes médicinales est en vente libre.

 La lavande a beaucoup de propriétés dont celle d'être apaisante

Remontons le temps...

De tout temps, les hommes ont reconnu des propriétés aux plantes, propriétés aussi bien curatives que toxiques. Il y a 5 millénaires, les Sumériens utilisaient déjà des plantes comme le Lin, le Thym, le Chanvre ou encore le Myrte.

A peine plus proche de nous, un papyrus égyptien de plus de 20 mètres de longueur a traversé 35 siècles pour parvenir jusqu'à nous. Ce document appelé « Papyrus Ebers » (Du nom de son traducteur, l'allemand Georg Moritz Ebers) est l'un des plus anciens traités médicaux connus. Il passe en revue de nombreuses maladies et leur traitement qui fait appel à plusieurs centaines de plantes !

De par le monde, on compte des centaines de milliers de plantes dont près de 75% dans les forêts équatoriales et tropicales, 250 000 d'entre elles ont déjà été décrites et environ 3000 ont fait l'objet d'études scientifiques. Certains spécialistes expliquent que la chimie autorise la reproduction des principes actifs des plantes, permettant en cela d'améliorer leur efficacité de base ou au contraire d'en réduire les effets secondaires.

Tous les commentaires ( 0 )

Ajouter un commentaire

Envoyer
Bookmark and Share