For the moment cyberdodo.com website is in beta version. The new HTML5 version will be completed as soon as possible.

Le gaspillage de l’énergie (1-20)

Vues : 17672

Ajouter aux favoris

Évaluation :

Le défi représenté par une consommation raisonnable de l'énergie peut se résumer à une simple question :

« Peut-on imaginer une croissance infinie sur une planète finie ? »

La réponse est bien évidemment non ! Les ressources de la nature ne sont pas inépuisables et notre terre s'appauvrit chaque année avec l'explosion démographique et la frénésie de consommation qui caractérise notre époque

Les chiffres sont édifiants, depuis un siècle la population mondiale a augmenté de plus de 4 milliards de personnes. Si cela vous est difficile d'imaginer ce que représente un siècle, sachez que tous les jours, il y a 200'000 êtres humains de plus que la veille et que chacune de ces personnes a des besoins en énergie.

Il y a très longtemps, nos ancêtres utilisaient le bois pour se chauffer, pour faire cuire leurs aliments puis ce fut le charbon, le gaz, le pétrole. L'homme est donc passé du bois, énergie respectueuse de l'environnement parce que d'un bilan neutre en CO2 (Voir le dossier qui lui est consacré) et surtout renouvelable, aux énergies fossiles qui s'épuisent autant qu'elles épuisent la planète en la polluant et en contribuant au réchauffement climatique (Voir le dossier). 

Une croissance infinie est impossible

L'heure est grave, tout le monde en convient. Dès lors, quel doit être notre modèle de développement futur ?

Pouvons-nous, comme le défendent les ultralibéraux, transposer le mode de consommation occidental aux pays émergents afin de produire et de vendre de plus en plus ? Est-il raisonnable ou seulement possible que toute personne sur terre ait une voiture, une télévision, un ordinateur, un réfrigérateur, un congélateur, un lave-vaisselle, un lave-linge, un four micro-ondes, un téléphone portable, un lecteur multimédia, etc. ?

Où trouverions-nous les ressources, les matières premières et, in fine, l'énergie pour faire fonctionner tous ces appareils ? Et, surtout, quelles seraient les conséquences sur notre environnement ? Déjà si mal en point

D'un autre côté, comment justifier le fait que les pays riches puissent bénéficier d'une profusion d'équipements qui seraient refusés aux autres ? De quel droit y aurait-il une différence entre les êtres humains ?

La situation est donc claire et un embryon de solution se fait jour, les pays riches ont trop et les autres pas assez. Nous arrivons au cœur de la problématique de ce dossier, il nous faut économiser l'énergie, ne plus considérer que notre modeste personne ne compte pas ou si peu dans le bilan global. 

Chacun est important pour économiser l'énergie

Tous les commentaires ( 0 )

Ajouter un commentaire

Envoyer
Bookmark and Share