Dossiers

CyberDodo lutte contre la drogue (2-26)


Qu'est-ce que la drogue ? 1/2


On désigne généralement par le mot « drogue » une substance naturelle ou de synthèse à effet psychotrope qui est utilisée dans le but d'avoir des sensations de plaisir et qui va créer une dépendance pour son consommateur. Cette dépendance pouvant être établie par le fait qu'après un certain temps, il est difficile de cesser la consommation de cette substance.

Dans ce dossier, nous allons exclusivement aborder les produits dont juridiquement la consommation et la vente sont interdites, selon une liste qui peut fortement varier en fonction des pays. Les lecteurs comprendront donc qu'un produit décrit ici comme une drogue puisse éventuellement être classé autrement dans son pays car les législations dans ce domaine ne sont pas identiques à travers la planète.

Une précision importante est à faire concernant les « drogues légales » que sont le tabac, l'alcool et certains médicaments car leur consommation peut produire des effets similaires aux drogues dites « illégales ». Au sujet des dangers liés à la cigarette, voir le dossier qui lui est consacré.

Exemples de drogues

Ce terme générique regroupe plusieurs substances aux effets variés :

Cannabis, Cocaïne, Colles, Champignons hallucinogènes, Crack, Ecstasy, Héroïne, LSD, Solvants, toutes ont reçu une majuscule car leur consommation représente un danger.
 

Souvent les drogues sont issues de plantes

Comment tombe-t-on dans la drogue ?

Toute addiction commence toujours par un « essai » qui paraît sans conséquences. L'enfant se voit proposé, généralement par un ami, de tester tel ou tel produit. A ce moment, il s'agit rarement de drogues considérées comme « dures » et souvent ce test est fait avec du cannabis.

Les effets agréables que l'enfant va ressentir, combinés avec l'ambiance de fête qui est généralement le cadre de ce premier contact avec la drogue, vont inciter celui-ci à recommencer.

La fréquence varie beaucoup d'un individu à l'autre, des facteurs comme la timidité, le manque de confiance en soi, un certain mal de vivre ou une situation personnelle ou familiale difficile, etc. pouvant augmenter nettement la consommation. Cependant, à ce stade l'enfant ne se sent pas encore en danger car il pense pouvoir arrêter sa consommation de drogue à tout moment.

Mais, si ce choix d'arrêter existe effectivement pour une majorité d'enfants qui auront su garder la maîtrise, de nombreux autres vont graduellement glisser dans l'état de dépendance qui va les conduire à consommer de plus en plus puis, au fur et à mesure que les effets recherchés diminueront avec l'accoutumance, à augmenter les doses, à utiliser plusieurs substances et finalement expérimenter des drogues de plus en plus « dures ».

Ce besoin irrépressible de drogues de plus en plus chères et dangereuses pour leur développement personnel va faire basculer certains enfants dans l'illégalité afin de pouvoir financer le coût de leur consommation. L'état de manque justifiant pour eux tous les dérapages et les désocialisant de plus en plus.

Sans parler des atteintes à leur santé.

Remarque : la consommation d'alcool en constante augmentation chez les enfants (Pour mémoire, la Convention considère tout être humain de moins de 18 ans comme un enfant) et ses effets importants sur l'organisme favorise la prise de drogues dans la mesure ou elle brise le tabou des « produits interdits ou dangereux ».

1 - 2

Bookmark and Share