Dossiers

L’importance des médias – Article n°17 - (2-15)



Content :
L'émergence des nouveaux médias a bouleversé la perception que les enfants ont du monde qui les entoure.Selon Neil Postman (Professeur américain décédé en 2003), la venue de médias tels que la télévision, à laquelle on peut ajouter Internet, a brouillé les frontières qui maintenaient depuis la Renaissance les enfants et les adultes dans des univers séparés.

Ces médias rendent immédiatement accessible par l'image tout ce que la pudeur et les interdits ont tenté de cacher aux enfants pendant des siècles. Dès lors, les médias sont en compétition avec l'école et la famille pour l'attention des enfants. L'autorité des parents et des professeurs paraît bien mince face à ces écrans qui sont partout, modifiant les comportements et faisant croire à certains enfants que l'instruction ou même les livres ne sont plus nécessaires.
 

Les médias

Bien que l'enfant accède dorénavant quasi librement au monde des adultes, la société tient toujours sur l'enfant un discours qui l'assimile à un être vulnérable et innocent. Une frontière mince et paradoxale existe donc encore entre l'adulte et l'enfant.

On tente tant bien que mal de protéger les seconds des dérives des premiers. La société fait tomber une à une toutes les fantaisies liées à l'enfance mais, se sentant coupable, elle veut dans le même temps souligner les besoins fondamentaux des enfants, en rappelant que l'innocence, le rêve et la vulnérabilité doivent, devraient, être des caractères intouchables.

Grand écart problématique

Il a d'ailleurs fallu rédiger la « Convention Internationale des Droits de l'Enfant » pour officialiser le respect que les adultes doivent aux enfants.

Quel rapport existe-t-il entre l'enfant et les médias, notamment la télévision ?

L'enfant apprend peu à peu à différencier le monde interne et externe. Quand il commence à maîtriser le langage, il est en mesure d'inventer des histoires et utilise ses sens pour appréhender la réalité. Les médias tels que la télévision et Internet plongent l'enfant dans un monde virtuel, ils sont pour lui une représentation du monde.

On peut penser comme le Professeur Rufo que la télévision, et Internet par analogie, permettent à l'enfant d'accéder à des connaissances que ses aînés apprenaient beaucoup plus tard. La télévision et Internet peuvent donc être un moyen de culture quand ils sont expliqués et commentés par un adulte.

L'adulte et le parent doivent trouver des programmes qui peuvent être regardés en famille ce à quoi le pédopsychiatre S. Clerget ajoute qu'il faut privilégier la télévision qui fédère à l'instar de celle qui encourage l'individualisme. Car, si les médias peuvent participer à l'information des enfants, ils requièrent une formation préalable de ces derniers ; les enfants doivent en effet faire une utilisation prudente des médias et acquérir l'esprit critique nécessaire pour trier le flot d'informations véhiculées.

Pourquoi la formation est-elle indissociable de l'information ?

L'enfant se construit, il a besoin de temps pour comprendre et imaginer, pour déchiffrer le monde. C'est vers dix douze ans qu'il regarde le plus la télévision, part à la découverte de l'univers et a un besoin vital d'ouverture sur le monde extérieur. Il demande des explications, sa pensée devient analytique. Il commence à juger, à comparer. C'est à cet âge aussi qu'il assimile avec un maximum d'intensité ce que lui apporte l'écran. 

1 - 2

Vues : 13623 fois
Vote(s) :
Bookmark and Share