For the moment cyberdodo.com website is in beta version. The new HTML5 version will be completed as soon as possible.

Avez-vous des difficultés à voir la vidéo ? Merci d'essayer une des autres versions disponibles :

CyberDodo lutte contre les agressions sexuelles (2-33)

Vues : 39353

Ajouter aux favoris

Évaluation :

CyberDodo se voit ici confronté à l'une de ses plus difficiles missions, venir en aide à une petite fille victime d'abus sexuels. Avec le soutien sensible de Balthazar, il est déterminé à mettre fin à son cauchemar

4 commentaires

Ajouter un commentaire

Envoyer
  • « Abus33 », de nombreuses études ont montré que très souvent l'abuseur d'un enfant avait lui-même été abusé quand il était petit, il me semble donc logique dans une approche didactique de présenter la situation type, ce qui ne veut pas dire pour autant que tous les abusés abuseront plus tard ! C'est mon avis mais qu'en pensent les auteurs de cyberdodo ?

  • Vous n'avez absolument pas compris le sens de ma remarque. J'affirme que le fait de montrer le père comme un abuseur entretient le mythe du : "Qui a abusé abusera". Or, statistiquement, qui a abusé n'abusera pas. Etudiez les chiffres plus récents. On n'a fait beuacoup de progrès ces 10 dernières années, notamment au Canada.

  • Pour donner des résultats d'études scientifiques à "abus33", je citerai (Hanson et Slater 1988; Romano et De Luca 1996; Seghorn, Prentky et Boucher 1987; Tingle, Barnard, Robbins, Newman et Hutchinson 1986) qui concluent que 30 à 60% des abuseurs d'enfants ont eux-mêmes été abusés dans leur enfance.

  • Merci pour cette initiative, en espérant que beaucoup d'enfants et d'ados verront cette vidéo. Juste une réserve tout de même : le film hélas reprend à son compte un préjugé hélas encore trop répandu : le fait que les abuseurs soient d'anciens abusés. Statistiquement, c'est une contre-vérité. La proportion d'adultes agresseurs ayant étant été eux-mêmes agressés est infime. Signé : une petite victime qui a grandi, qui a des enfants et qui les aime.